Parenthèses

Roslyn Helper : tribulations de nos vies en ligne

Une parenthèse artistique : mon interview avec Roslyn Helper, performeuse australienne qui raconte nos vies connectées

Féminisme, art et technologie

Portrait. La performeuse australienne Roslyn Helper nous offre une réflexion à la fois drôle et lucide sur nos vies connectées.

Surfer sur internet et se perdre dans un click hole infini, rechercher ses symptômes sur Google et se diagnostiquer avec tous les cancers imaginables, flirter sur Tinder et rompre quelques mois plus tard par SMS… Autant d’habitudes qui rythment notre quotidien, des réflexes que l’on prend rarement le temps de questionner du dehors. Roslyn Helper, artiste et performeuse australienne, s’intéresse aux effets des nouvelles technologies sur notre vie de tous les jours et en fait un terreau de création inédit. Le temps d’un entretien sur Messenger, elle s’est livrée sur ses inspirations et sa démarche.

Au commencement, il y avait le texte

Roslyn Helper grandit à Melbourne, dans un environnement ouvert aux arts _ son père est directeur de théâtre et sa mère enseignante d’anglais. « Je me suis toujours…

View original post 1,053 more words

Parenthèses

La lettre C de l’Abécédaire : Deleuze sur l’art de consommer de la culture

Voici comment je définis mes auteurs préférés : ce sont des auteurs avec lesquels je serai heureuse de prendre un café pour converser à l’infini. Ce sont des auteurs-amis. En les lisant, je n’ai pas l’impression de recevoir passivement un récit ou une réflexion. Je suis en pleine interaction avec le texte, engagée dans une conversation animée. Une conversation pleine de rebondissements avec des arguments et des contre-arguments, des anecdotes, des taquineries, voire des disputes.

Le philosophe Gilles Deleuze fait partie de ces auteurs-amis. D’autant plus qu’en regardant ou en écoutant son Abécédaire, on a réellement l’impression d’être en conversation avec lui. Quoi qu’en vérité, la conversation se déroule avec Claire Parnet, qui explore divers concepts et idées en passant par toutes les lettres de l’abécédaire, de A à Z. Deleuze, qui n’aime pas beaucoup la télévision, accepte quand même ce petit défi lancé par la journaliste, à condition que la diffusion du téléfilm soit posthume.

Continue reading “La lettre C de l’Abécédaire : Deleuze sur l’art de consommer de la culture”

Notes de lecture, Parenthèses

Réclamer son droit à la paresse avec Paul Lafargue

C’est un lent matin quand je commence à écrire ce billet. Ni le café ni la bonne volonté ne suffisent à me donner envie de travailler. Et le vol d’une mouche est à mon esprit plus fascinant que les plus grands chamboulements de l’Histoire. Alors je procrastine en vous parlant de paresse. La paresse, cette basse faiblesse, cet amollissement de la volonté, ce vice honteux, tare des tares,  cette rouille de l’esprit selon Voltaire.

À une ère où la productivité est le maître mot, faire acte (ou non-acte) de paresse est le péché ultime. Déjà, en 1881, Paul Lafargue constatait amèrement cette victoire de la religion du travail et du « Dieu Progrès ». Gendre de Karl Marx, il fustigeait à la fois les capitalistes et les socialistes pour leur engouement pour le travail. Il écrit alors un pamphlet mordant à la gloire de la paresse et de l’oisiveté, curieusement actuel de nos jours : Le droit à la paresse (1).

Continue reading “Réclamer son droit à la paresse avec Paul Lafargue”

Notes de lecture, Parenthèses

Les animaux dénaturés : qu’est-ce qui nous distingue des autres animaux ?

Les animaux dénaturés (1) est un livre curieux. Je me rappelle l’avoir remarqué, enfant, sur les étagères de la bibliothèque familiale. Je n’osais pas le lire parce que que  l’image de couverture m’effrayait. Je la trouvais à la fois obscène et bizarre. On y voyait une silhouette quasi-humaine, aux seins ronds et fermes d’une jeune femme. Seule différence, les pieds qui ressemblaient à des mains, comme ceux d’un singe. Elle s’accrochait à une branche et observait un groupe d’hommes vêtus en explorateurs de derrière un rocher. Comme si les rôles de l’animal objet d’étude et de l’humain zoologue étaient inversés, l’espace d’un instant.

Continue reading “Les animaux dénaturés : qu’est-ce qui nous distingue des autres animaux ?”